Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Premier jour de nettoyage

Publié le par Adrien Lacassaigne-Vivier

Premier jour de nettoyage
Premier jour de nettoyage

Premier jour de nettoyage à la cave.

Premier jour de nettoyage

Je ne suis pas vraiment certain de garder la décoration actuelle ! 

Partager cet article

Repost0

Vendredi 14 décembre 2018.

Publié le par Adrien Lacassaigne-Vivier

Vendredi 14 décembre 2018.

C’est une journée importante, je vais enfin pouvoir vous révéler quel est cette idée de cave à Amboise.

C’est autours d’un apéro d’été que ce projet à vu le jour. J’évoquais ma retraite, comment j’imaginais mes jours après France Bleu. J’envisageais de reprendre une activité transitoire, une petite entreprise… Très vite mes proches m’ont dit : pourquoi tu ne monte pas un petit dîner spectacle, c’est un truc que tu maitrise à fond.

Ma dernière aventure dans le genre à Vendôme il y a approximativement dix ans s’étant soldée par un échec mémorable (non pas sur le plan spectacle mais humain), je m’étais juré que l’on ne m’y reprendrait plus ! Mais force de constater que mes amis avaient raison, monter des spectacles c’est la seule chose que je sais faire !

Je me suis donc fais à cette idée, d’autant que depuis quelques années j’anime la troupe des Carabistouilles et que cette aventure est un succès total.

J’ai dans un premier temps flashé sur un petit lieu en bord de Loire à Vernou-sur-Brenne, hélas au moment où j’ai contacté le vendeur, il venait de signer un compromis avec une autre personne ! (Comble du hasard, hier à la veille de passer chez le notaire ce matin, ce même vendeur m’a rappelé en me disant que la vente n’avait pas pu se faire et que ce petit endroit charmant était de nouveau à vendre !  Trop tard !)

La première fois que j’ai visité la cave d’Amboise, j’ai adoré l’atmosphère, j’ai de suite fantasmé sur les soirées que nous pourrions y donner. J’étais conscient des handicapes mais je trouvais toujours une parade pour déjouer les inconvénients. C’est ici que mon ami Pascal entre en jeu, lui et son esprit rationnel, sérieux, pragmatique … J’espérais en lui proposant de visiter la cave avec moi qu’il me décourage et s’oppose au projet. Il n’en fu rien, bien entendu il a constaté comme moi les limites de la cave, mais comme sur moi la magie du lieu à opéré. Il ne restait que mon mari à convaincre, ça ne fut pas compliqué. Du fait de l’éloignement, il n’a vu la cave qu’en photo mais à toujours eu une confiance totale en mes capacités de monter des spectacles.

C’est Pascal qui a négocié grave avec les vendeurs, à chacun ses points forts, il est redoutable.

Et voilà le résultat, ce 14 décembre à 11h, Hervé, Pascal et moi sommes propriétaires de la cave du Rocher des Violettes.

Pour ma retraite, j’aurais pu m’acheter un camping-car, un voilier, un appartement en Espagne… non ce sera « La Cave d’Adrien ».

Mon intention est d’offrir un nid aux Carabistouilles. D’organiser des soirées festives dans un cadre atypique, dans un esprit pétillant comme le Vouvray !

Je ne suis pas nostalgique mais je vais y mettre un peu de mes souvenirs les plus chers.

Une pincée de « La Comédie » ce café-théâtre que j’avais créé à Charleroi en Belgique dans les années 80 avec de si belles personnes à mes côtés comme Sophie, Aurore, Alexandre, Nicole, Jean-Michel, Gérard, Marie-Françoise…

Du Grand-Café de Charleroi je vais garder la force que m’avais donné ma rencontre avec la famille Dupuis et la chance incroyable d’avoir croisé la route de Pinky Andersen.

De mes années bruxelloises je vais garder le professionnalisme des grands artistes que j’ai croisé à l’époque. Mais surtout, je sais que mon ange gardien « Maxime de Villeneuve » veillera sur la cave.

 

Mon passage Chez Michou à Paris restera à jamais comme le moment fort de ce parcours de transformiste, même s’il ne fut pas très long. Je sais qu’Hortensia et Richard Flèche vont m’encourager dans mes moments de doute durant cette aventure. Zize de Marseille est devenue une trop grande vedette que pour poser ses valises un soir à Amboise, mais je sais que Jean-Louis sera de cœur avec moi. Et j’ai hâte d’écouter les conseils des nouvelles Michettes comme Aharôn Van-Eylen.

 

Dans cette cave il y aura aussi bien entendu un peu de l’esprit de La Taverne du Puisatier, une autre cave justement. Un peu de l’esprit de la Garçonnière de Frédéric Richner à Genève. Un zeste de l’Esprit du « 7 » à Cannes.  Il y aura évidemment un peu de l’esprit « Alibert ».  Le Flamenco, sa folie, son énergie, la qualité de ses spectacles.

La Cave d’Adrien à Amboise sera le nid des Carabistouilles mais sous la protection bienveillante de tous ces magnifiques artistes que j’ai croisé pendant plus de 40 ans.

Je ne suis pas fan des photos prise aux côtés de telle ou telle « vedette ». Photos que l’on exhibe ensuite comme un trophée sur les murs.

Mais, vous tous, Adam, Aharôn Van Eylen, Agathe, Al Palace, Alain du « Coucou Bar », Audrey Carrel, Aymeric, Baby Diamond, Baby Joe, Bambi, Bécassine, Bob Lockwood, Brandy Alexander, Capucine, Christopher, Chris Dior, Claudia Benz, Coccinelle, Congala, Cricri, Dan Duchet, Daniel Martin, Dany du « Flamenco », Dany Boa-Boa, Dany Play, David, Diona Lord, Donald et Gérald des Zygfield, Dolly-Doll, Duduche, Eddy, Fabio, France Stratton, Ferry, Freddy, Gérard Duquet, Galia,  Gertrude, Greg Russel, Greta, Gribouille, Guy-Guy, Hortensia, Jacky, Jean-Paul, Joseph Geenen, Irène Sue, Joël Evans, Julio, Kiki Moustique, Lady Karigan, Lady lune, Laurent, Léo, Leslie Day, Les Incroyables, Les jumelles Joy & Nadia, Lisa, Lou Scarol, Lulu, Lydie L, Mandarine, Marino, Marisa Aleen, Maxine de Villeneuve, Michel, Michel Rossi, Michou, Mick, Mister Paradise, Nathalia Scott, Nicole Galant, Olga, Pauline, Pascale Paradise, Patrick Lucas, Patrick Debreuck, Petit Marc, Pinky, Pistache, Pompon, Raphaël & Frédérique , Richard Flèche, Ronnie Royce, Roger & Dominique, Sabrina de « l’Alcazar », Sabrina By-Night, Sabine, Sergio, Sophie Koch, Stéphanie Trottoir, Sunny Boy, Sylvestre, Sylvia, Thierry de chez « Michou », Tiffany, Tita, Tonin, Vincent Justin, Willy Weldens, Zize, Zizi, La grande Zoa, tous vous serez en photo à nos côtés.

 

C’est évidemment avec la cuvée « VIP » de mon ami vigneron (et partenaire) Eric Gaucher que j’ai baptisé le lieu mais maintenant avant que ne pétille à foison le Vouvray, il va falloir se retrousser les manches…

A bientôt.

 

 

Partager cet article

Repost0